31 octobre 2019 : sortie du nouvel album de MXD.

Quelques commentaires, à chaud :

Ce nouvel album est très 'équilibré', avec un peu de tout. Pas mainstream du tout, mais on en trouve pour tous les goûts. De ce point de vue, l'article de PureGrainAudio formule très bien les chose : les inspirations Black Metal sont avantageusement compensées par une-deux balade(s) electro.

De mon point de vue, ERASER est une véritable bombe radiophonique, proposée avec un clip. Contracultura est un mélange réussi, entre un excellent morceau Rap Metal et une chronique de Kluk ;-). Sans blaguer davantage, ce morceau nous offre des langues inhabituelles pour MXD : espagnol et ... français ! Sauf erreur, le deuxième morceau en français, après "Le Pire" (Musicogenic).

A propos de Nowhere Forever : il s'agit d'un double morceau, avec une cassure, Nowhere, autour de 02:15. Très efficace, un flagship.

Et pour terminer, on est face à un gros hommage à Monsieur Bashung, qui m'a honnêtement beaucoup surpris (en bien!).

Simplement magnifique, notamment les parties avec "les 3 voix" (Double-Duj' + voie féminine). C'était un pari très osé, mais remporté haut-la-main, avec une sincérité et un respect évident, sans défaut. A noter que dans l'album précédent, MXD nous avait déjà habitué à ce genre de référence, avec une reprise de The Prodigy, bien réalisée également et ... bien cachée.