Jour 1

Avion Easyjet Easyjet permet d'arriver à l'aéroport de Schönefeld (SXF), en dehors de la ville. Pour rejoindre le centre, optez pour le S-Bahn S9 ou S45. L'aéroport est couvert par la zone C : il faudra s'acquitter d'un ticket de transports publics ABC ! Pensez-y également au retour, cette ligne est particulièrement contrôlée !

Lien : site des transports publics berlinois (BVG)

Nous démarrons notre visite de la ville par le Mémorial du Mur de Berlin, accessible via U-Bahn U8, Bernauerstraße. L'endroit est particulièrement intéressant : il retrace les événements principaux autour du Mur de Berlin. C'est également l'occasion de monter sur la plateforme d'observation pour prendre conscience... que cela n'était pas qu'un simple mur. Un mirador est conservé, on y voit la zone de la mort, traversée par la petite route qui permettait aux véhicules des gardes-frontière de se déplacer rapidement.

Mauermemorial, Bernauerstraße Liens :

Le long de la Bernauerstraße, une zone propice aux les évasions, ce sera l'occasion de trouver les marques de tunnels, d'anciennes habitations et même de l'église de la Réconciliation (détruite en 1985). Un endroit culte !

Après cette véritable prise de conscience, nous retournons au coeur de la ville. A la Potsdamerplatz, ce sera l'occasion de visite le musée de l'espionnage, très récent. Le musée se veut interactif et traite bien le sujet. Ce sera l'occasion de se rendre compte de l'inventivité de la StaSi (Police de Sécurité de l'Etat) ! Assassinats au parapluie bulgare, appareils photos et caméras miniatures, armes à feu dissimulées, micro... Recycleur soviétique Liens :

La Potsdamerplatz est particulièrement moderne. L'immeuble des chemins de fer allemands DB est particulièrement visible !

Puis, nous finirons par une soirée au Kneipe Klo, un bar monté sur le thème des toilettes. Ambiance curieuse, mais j'imagine qu'il faut voir cela une fois dans sa vie !

Liens : Klo | TripAdvisor

Jour 2

Il faut se lever tôt si vous souhaitez prendre des photos de Checkpoint Charlie, un endroit qui sera rapidement bondé de touristes ! On y arrive efficacement via la station de métro Kochstraße (ligne U-Bahn U6).

Le Mauermuseum, juste à côté, est intéressant car il montre quelques moyens d'évasion : voitures bricolées, objets à double-fond. L'imagination est sans limite lorsque vous avez du temps et l'envie de liberté. D'ailleurs, une des histoires du musée est reprise dans un ancien film, revisité cette année.

Le musée est gigantesque (on s'y perd!), les informations nombreuses et très complètes. En revanche, l'endroit mériterait un coup de jeune. Vous passerez votre temps à lire de nombreux panneaux et à force, risquez d'être lassés. Entrez-y en connaissance de cause.

A Checkpoint Charlie (secteur américain), c'est l'occasion de faire tamponner votre passeport. Il vous en coûtera cependant quelques euros (€). Passeport Des figurants, habillés d'uniformes américains, se prêtent au jeu de la photo. Très touristique et leur jeu d'acteur est finalement peu crédible. Bof. Checkpoint Charlie

Vous quittez le secteur américain

Avec les transports publics, nous faisons surface à la station Brandenburger Tor. C'est l'occasion de voir plusieurs choses très rapprochées :

Memorial Holocauste

  • A l'opposé, Unter den Linden, une avenue très connue de Berlin.

Pour la première fois, je décide d'aller voir East-Side Gallery, une portion du mur transformée en galerie d'art. C'était l'occasion de voir les oeuvres d'artistes peintres. Evidemment, The Kiss est difficile à photographier, tant l'image est connue et observée de tous. East side gallery East side gallery : The Kiss

The Kiss depicts Soviet leader Leonid Brezhnev giving the East Germany President Erich Honecker what appears to be a passionate kiss on the lips. At first glance, you might think it’s a complete joke, with no bearing on reality. But the image was based on an actual photograph taken in 1979 in honor of the thirtieth anniversary of the German Democratic Republic–East Germany.

esg2_1024.jpg

En début de soirée, nous montons au bar 203, au sommet de la Tour TV d'Alexanderplatz. Si la vue est effectivement imprenable, le service au bar y était déplorable. Les gars savent bien qu'ils ont l'exclusivité et finalement, ne soignent pas la prestation.

Nous éviterons donc de prendre un repas 'en altitude' et nous préférerons nous rendre à Berlin-Est et choisirons un restaurant mexicain dans un quartier populaire. Quel coup de bol ! Je recommande le restaurant 'Que Pasa' et ces Fajitas de poulet !

Jour 3

Le 3ème jour est l'occasion de passer vers Gedankenkirche, l'Eglise du Souvenir. Le monument a été grâvement endommagé par un bombardement en 1943. Gedankenkirche

Puis, nous finirons par le point fort de notre voyage à Berlin : une visite guidée de deux heures, en français, organisée par Berliner Unterwelten. Nous avons choisi le tour M, nommé 'percez le mur'. La visite évoque :

  1. Le climat géopolitique qui a conduit à la construction du Mur de Berlin
  2. Le sort des familles, étudiants, amants qui ont été séparés
  3. Les évasions de la Bernauerstraße
  4. L'utilité du métro pour rallier Berlin-Ouest
  5. Les groupes de professionnels de l'évasion
  6. Les évasions par les égoûts de la ville
  7. Les nombreux tunnels creusés
  8. L'histoire d'Egon Schulz et de la plaque commémorative

En réalité, la visite est très bien orchestrée par le guide. Il nous garde en éveil durant les deux heures, en alternant les traits d'humour, les faits historiques et les anecdotes qui rendent Joachim Neumann très attachant.

Un seul conseil : lors de votre prochain voyage à Berlin, courrez acheter votre billet chez 'Berliner Unterwelten' !