Puis, une fois équipés, une petite marche nous amène au Chalet du Pré d'Aubonne. La suite est ensuite évidente, à droite après le petit tourniquet.

Coordonnées : 509550/155870 1395m (Commune de Gimel)

L'entrée est protégée par de hautes barrières, de façon à éviter la chute de promeneurs maladroits, dans le premier puits de 8m.

Pre_d__Aubonne_27.09.14_002.jpg

Un arbre bien placé, proche du puits d'entrée, permet l'amarrage de la première corde. Un éboulis mène à la première petite salle, sans grand intérêt. A sa gauche, une suite évidente se rétrécit rapidement : c'est un laminoir de 50 mètres, qu'il vaut mieux passer par temps sec. Nous avons de la chance, c'est serré, mais cela reste encore assez propre.

Cela s'agrandit et les premiers possibilités d'amarrages sont visibles. Je choisis d'équiper une main courante pour mes équipiers qui me suivent. Il s'agit d'assurer une bonne sécurité pour l'équipe et la forte résonnance qui grandit m'indique que le P40 est proche ! En tête de puits, on trouve bon nombre de spits et j'opterai pour un départ qui évite les frottements à 100%. De quoi proposer une belle descente à ceux qui me suivent !

Pre_d__Aubonne_27.09.14_004.jpg

Ce puits de 40m est très large, on descend dans un grand volume. Une fois arrivé au palier intérmédiaire à -32m, une vire (délicate à équiper) permet de rejoindre le "réseau moyen". Une galerie horizontale qui mène au "Toboggan". Puis, après un passage bas, la galerie remonte, puis descend. Attention ! Une maladresse et hop!, risque de partir des les oubliettes : un joli puits bien rond de 15m, parfaitement découpé.

Grande-Baume-du-Pre-d-Aubonne.jpg

Nous choisissons plutôt de poursuivre, pour atteindre une remontée (attention, équipement en place, mais hasardeux, de mauvaise qualité !). Au sommet, après une visite d'une désob' en cours, nous descendons le P31, également bien décoré par des coulées de mondmilch. Au point bas, on se rend compte que cette cavité s'ennoie facilement, tant la glaise est présente. La perte de -88m n'arrive sans doute pas à tout absorber, lors de grandes intempéries.

Mais l'heure avance et nous devons songer à la remontée, d'autant que nous devons déséquiper. Avec un TPST de 7heures, nous avons passé un super samedi, en bonne compagnie. Nous reviendrons certainement pour visiter le réseau inférieur, sans doute très intéressant également.

Pre_d__Aubonne_27.09.14_009.jpg