Personne n’osa descendre pour porter d’éventuels secours, en raison de la toxicité des gaz. Aussi, les géologues décidèrent de mettre le feu aux gaz, de façon à brûler les corps.

L’idée ne fut pas très bonne : en effet, les géologues ont clairement sous-estimé la taille de la cavité et les réserves de gaz. Le feu qui aurait dû bruler durant quelques semaines seulement… brûle encore aujourd’hui, depuis près de 40 ans.

Ce gouffre est désormais surnommé : La porte de l’enfer.


Turkmenistan, Darvaza Gas Crater (Videos jour et nuit)

Quelques liens: