DuneDesert.jpg Derrière la quiétude des déserts se cachent des phénomènes physiques complexes.

Le chant des dunes est le nom donné au bruit émis par certaines dunes dans les déserts lorsque les grains de sable qui les composent entrent en résonnance (Source).

Fichier audio intégré

On retrouve des témoignages de chant de dunes, dans les mémoires de Marco Polo. Plus tard, Maupassant en a également parlé dans ses écrits: il évoque les "Tambours des sables". Au final, c'est une cinquantaine de dunes chantantes qui ont été recensées dans le monde, principalement en Chine et en Amérique.

La fréquence générée est de 100Hz et la puissance sonore est de l'ordre de 100 dB : si on plaque l'oreille contre la surface de la dune, le son devient presque assourdissant. Ce son peut être entendu jusqu'à 10km à la ronde!

(demande du matériel capable de bien restituer les basses fréquences)

Ce grondement sourd, qui fait penser au bruit d'un avion lors du décollage, suscite passablement d'interrogations dans le monde scientifique. On parle alors spécifiquement de la physique des grains, car ces derniers ne réagissent pas comme du liquide. Même s'ils semblent correspondre à la définition de René Descartes, qui proposait:

"Un corps est liquide lorsqu'il est divisé en plusieurs petites parties qui se meuvent séparement et il est dur lorsque tous les parties s'entretouchent."

En fait, le sable se comporte parfois comme un solide, parfois comme un liquide. Lorsqu'il roule, à la manière d'une avalanche, on peut l'associer à un liquide. Mais le reste du tas, au bas de la dune, et considéré comme solide.

C'est très récemment, qu'un groupe de scientifiques a donc élucidé le mystère des "dunes chantantes".

Les grains ont tous à peu près la même taille et tombent à des vitesses très voisines, assez faibles. Ils se séparent légèrement les uns des autres. L'air pénètre dans les interstices. Dans leur chute, les grains se rapprochent, s'écartent à nouveau, mais restent en formation serrée. Si la dune est assez haute, une dizaine de mètres, la vibration de l'air, aspiré, refoulé, pompé comme par une respiration dans le mouvement des grains, produit ce son grave et puissant. L'onde sonore, à peine modulée, peut durer plusieurs minutes.

Pour que le phénomène se produise, il faut que la dune soit composée d'un certain type de sable. Par exemple, un sable trop grossier ne produirait aucun son. Il faut également que le vent soit suffisament fort pour mettre en mouvement le sable et créer quelques avalanches de dunes. Ce mouvement fera vibrer les grains, comme un quarz, et le son se fera entendre.

Quelle atmosphère... ce son fait rêver, non?!